Tout savoir sur le congé de maternité

Si vous êtes enceinte ou êtes en train de planifier une grossesse, sachez que la loi prévoit un congé de maternité pour les femmes qui attendent un enfant.

Dans cette rubrique, nous allons vous parler du congé de maternité : quelle est sa durée ? Comment bénéficier ? Est-il obligatoire ? Quelles en sont les modalités ? Qu’en est-il des revenus durant cette période ?

Qu’est-ce que le congé de maternité et comment en bénéficier ?

Le congé de maternité est le droit que bénéficie une salariée enceinte de s’absenter de son travail avant, pendant et après son accouchement. Son contrat de travail est alors suspendu. En effet, elle bénéficie toujours de son salaire et perçoit des indemnités venant de la Sécurité sociale malgré le fait qu’elle n’aille pas à son travail.

Ce droit ne prend pas en considération le type de contrat de l’employée ou sa situation dans l’entreprise. Qu’elle soit en CDD ou CDI, qu’importe sa durée d’ancienneté, elle bénéficie du congé de maternité une fois qu’elle est enceinte.

Durée et calcul du congé de maternité

En général, le congé de maternité dure 16 semaines réparties en congé prénatal et post natal. Autrement dit, l’employée bénéficie de 8 semaines avant son accouchement et 8 semaines après son accouchement.

Cette durée reste variable en fonction des circonstances de la femme. Elle varie en fait selon le nombre d’enfant que vous avez déjà eu avant l’accouchement. Voici les conditions :

  • S’il s’agit du premier ou second enfant, le congé prénatal est de 6 semaines et celui du postnatal est de 10 semaines
  • Si c’est à partir du troisième enfant, le congé prénatal dure 8 semaines ajouté des 18 semaines après accouchement

La durée du congé de maternité dépend également du nombre d’enfants à naître. Si ce sont des jumeaux, le congé prénatal dure 12 semaines tandis que le congé postnatal dure 22 semaines. Si la femme attend 3 enfants ou plus, le total du congé dure 46 semaines dont 24 avant l’accouchement et 22 semaines après.

Il est toutefois possible de renoncer à ce congé. En revanche, il est obligatoire que vous cessiez d’aller au travail au moins 8 semaine avant que vous accouchiez.

Indemnités durant le congé de maternité

À part le fait d’être en congé, si l’employée remplit certains critères, elle pourra bénéficier d’un versement de la Sécurité sociale. Il s’agit d’indemnités journalières perçues durant la période de congé de maternité.

Cette indemnité est égale au gain journalier de base. Il est cependant à noter que le salaire de référence est retenu dans la limite du plafond mensuel fixé par la Sécurité sociale. Quant au montant maximum du versement, il est équivaut à 85,99 euros par jour en 2018. Mais on peut toujours toucher plus après convention collective avec l’employeur. Par ailleurs, la caisse d’assurance maladie déduit du salaire journalier de base un taux forfaitaire de 21% de l’indemnité journalière.

Les indemnités sont perçues pendant toute la durée du congé de maternité tous les 14 jours.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *